Oméga 3 et cerveau

Revenir au blog

On estime à 60% la masse du cerveau qui est constituée d’acides gras, et 70% de ces acides gras sont des omégas 3. Les omégas 3 de type DHA et EPA sont donc impliqués dans plusieurs fonctions cérébrales. Vous souhaitez cerner le rapport entre oméga 3 et cerveau, ou vous désirez en savoir plus sur les bienfaits de ces acides gras au niveau cérébral ? On vous dit tout.

Oméga 3 et cerveau : Rôle des omégas 3 dans le fonctionnement cérébral

Les omégas 3 interviennent de différentes manières dans le fonctionnement du cerveau. Ils sont nécessaires pour le bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau. Plusieurs études scientifiques ont tenté de mettre en évidence le rôle spécifique des omégas 3, dont l’EPA (acide eicosapentaénoïque) dans le fonctionnement cérébral.

Les acides gras oméga 3 de type DHA (acide docosahexaénoïque) sont par exemple des constituants des cellules nerveuses. En effet, les omégas 3, et particulièrement le DHA jouent un rôle déterminant dans la structure des membranes cérébrales. Ils sont notamment sollicités lors de la transmission synaptique. Le DHA est particulièrement impliqué dans les fonctions de mémorisation. Il participe à la transmission du signal nerveux.

Quels sont les bienfaits de l’oméga 3 sur le cerveau ?

Outre leurs effets bénéfiques sur le cerveau, les acides gras oméga 3 améliorent également la santé cardiovasculaire, l’acuité visuelle et la santé de la peau. Mais leurs bienfaits ne se limitent pas qu’à l’aspect physiologique. Voici les principaux bienfaits de l’oméga 3 sur le cerveau et la santé mentale en général :

Les acides gras oméga 3 sont essentiels pour le développement du cerveau chez un fœtus et les nouveau-nés (1). Ils interviennent concrètement dans le développement neurologique et cognitif de l’enfant. Dès la 3ème semaine du développement du fœtus, on assiste au développement du système nerveux. Or, les acides gras tels que les omégas 3 et 6 aident à la formation des neurones. Et ils permettent un bon transport du glucose dans les cellules.

Un bon apport en omégas 3 est donc utile pour faciliter le développement des neurones chez le futur bébé. Ainsi, un bon apport en omégas 3 est conseillé par les professionnels de la santé aux femmes enceintes. Mais, il faudra veiller à suivre les recommandations d’un médecin si vous souhaitez prendre des omégas 3 durant votre grossesse. Notez que l’apport recommandé est de 300 mg de DHA par jour pendant la grossesse et l’allaitement (2)

Le rôle des omégas 3 dans le fonctionnement cognitif affecte toutes les phases du cycle de vie. Chez les seniors, un bon apport en omégas 3, notamment en DHA est essentiel pour éviter le déclin cognitif. À titre illustratif, le taux de DHA sérique, observé chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer, était 60% à 70% moins élevé au niveau cérébral en comparaison avec d’autres personnes en bonne santé du même âge. D’après les professionnels de la santé, le DHA pourrait être efficace dans le cadre d’un traitement préventif contre la maladie d'Alzheimer.

Les omégas 3 de type DHA sont essentiels pour la santé cérébrale en général. D’après une étude de l’ANSES, le DHA contribue grandement au bon fonctionnement cérébral chez le sujet adulte et au cours du vieillissement (3). Toujours selon l’ANSES, le DHA a un effet bénéfique sur la santé mentale en générale chez les seniors. L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) confirme aussi l’intérêt nutritionnel du DHA sur le fonctionnement normal du cerveau (4). Selon ces spécialistes, une consommation de 250 mg par jour serait efficace pour préserver une bonne santé mentale.

Les acides gras omégas sont une piste intéressante dans la lutte contre la dépression. En effet, une étude récente a révélé que l’oméga 3 serait efficace pour réduire les symptômes liés à la dépression (5). L’analyse consistait à administrer 3 grammes d’EPA ou 1,4 gramme de DHA par jour pendant 12 semaines à des patients souffrant de dépression. Les conclusions de cette étude ont rapporté une nette amélioration des symptômes de dépression chez les sujets âgés.

C’est également le cas chez les personnes dépressives qui ne souffrent pas d’anxiété. Cette propriété a été confirmée par une étude conduite par des scientifiques du Centre Hospitalier de l'Université de Montréal (6).

Oméga 3 et cerveau : Quelles sources faut-il privilégier ?

Les oméga 3 sont considérés comme des nutriments essentiels, car le corps n’en fabrique pas en quantité suffisante. Pour profiter des bienfaits de ces acides gras, vous devez miser sur des aliments qui en contiennent en grande quantité. Il s’agit notamment des poissons gras comme le saumon, le hareng, le thon et les sardines. Les graines de chia, l’huile de lin et les noix de Grenoble sont aussi des aliments très riches en oméga 3. Les fruits à coque comme les pistaches, les noisettes et les amandes sont aussi une option intéressante.

D’autre part, vous pouvez opter pour des compléments alimentaires élaborés à base d’omégas 3, comme ceux proposés par Beauty & Wild. Ces compléments renferment une quantité importante d’acides gras Oméga 3 et sont utiles dans le cadre d’une supplémentation. Ils permettent de lutter contre une carence et de profiter des bienfaits de ces acides gras pour le cerveau et le corps.

Ce qu’il faut retenir

Les acides gras oméga 3 interviennent dans le bon fonctionnement des membranes des cellules nerveuses. Ils sont essentiels pour le bon développement des neurones chez l’enfant et présentent aussi un réel intérêt pour les adultes. De plus, ils contribuent à une bonne santé mentale et permettent d’éviter le déclin cognitif chez les seniors. Les compléments alimentaires Beauty & WIld sont une option intéressante pour bénéficier d’un bon apport en omégas 3 au quotidien. Enfin, notez que pour un adulte en bonne santé, l’apport recommandé se situe entre 250 et 500 mg (7).