Oméga-3 et grossesse

Revenir au blog

Les oméga-3 (ou acide linoléique) sont des acides gras polyinsaturés essentiels qui contribuent au bon fonctionnement de l’organisme. Ils permettent de préserver une bonne santé cardiovasculaire et de maintenir les fonctions normales du cerveau. Cependant, ces acides gras sont également essentiels chez la femme enceinte. Ils sont utiles pour le bien-être de la maman mais aussi pour le bon fonctionnement des cellules nerveuses chez le fœtus. oméga-3 et grossesse, voici tout ce que vous devez savoir.

Oméga-3 et grossesse : les bienfaits de ces acides gras

Les effets positifs des oméga-3 concernent aussi bien la maman que le futur bébé. Voici les bienfaits des oméga-3 pendant et après la grossesse :

Pour la maman

Les oméga-3 sont importants car ils aident la maman à garder un bon moral durant la période de la grossesse. En effet, les acides gras oméga-3 ont un impact positif sur les fonctions cognitives, et sur l’état émotionnel. Un bon apport en oméga-3 durant la grossesse peut donc aider la femme enceinte à conserver un meilleur état d’esprit.

Dans la même veine, les oméga-3 sont importants pour éviter la phase de légère dépression qui survient après l’accouchement. Après la naissance d’un bébé, les mamans traversent souvent une phase durant laquelle leur moral est en berne. Plusieurs études scientifiques ont montré que les femmes qui consomment le plus d'Oméga-3, souffrent moins du "baby blues" post-partum (1).

Par ailleurs, des études scientifiques (2) ont révélé que les acides gras oméga-3 ont un impact positif sur le terme de la grossesse. En effet, la prise d’oméga-3 augmenterait la durée de la grossesse de 6 jours en moyenne. Il s’agit d’une donnée très intéressante pour éviter les naissances prématurées lorsque la grossesse est à risque.

De plus, les oméga-3 sont essentiels pour maintenir une bonne pression sanguine. Ainsi, ils sont utiles pour limiter au mieux les risques de complications pouvant être liés à la tension durant l’accouchement.

Pour le bébé

Les bienfaits des oméga-3 ne concernent pas uniquement les futures mamans, mais aussi le fœtus. Avant tout, ces acides gras interviennent dans le développement neurologique et cognitif de l’enfant. Notez que la mise en place du système nerveux commence dès la 3ème semaine de développement du fœtus. Or, les acides gras oméga-3 et oméga-6 contribuent au transport du glucose dans les cellules. Mais aussi, ils aident à la formation des neurones. Un excellent apport en oméga-3 est donc utile pour favoriser le développement des neurones et des fonctions cognitives chez le fœtus.

D’autre part, les oméga-3 et plus particulièrement l’EPA et le DHA, ont une fonction au niveau du système immunitaire du bébé. Ils contribuent à préserver les défenses immunitaires chez le bébé et améliorent sa résistance aux agents pathogènes.

Enfin, ces acides gras sont indispensables au développement psychomoteur de bébé. En plus d’impacter positivement le système nerveux du bébé, ils aident à améliorer sa vision.

Oméga-3 et grossesse : comment obtenir un bon apport durant la grossesse ?

Chez les adultes, l’apport idéal recommandé par les experts en oméga-3 se situe généralement entre 250 et 500 mg (3). Par contre, chez la femme enceinte, il n’y a pas d’apport nutritionnel de référence (ANR) ou d’apport suffisant (AS) en oméga-3. Certains experts recommandent 300 mg de DHA par jour pendant la grossesse et l’allaitement (4).

Oméga-3 et grossesse : les aliments à privilégier

Les professionnels de la santé recommandent de consommer les acides gras oméga-3 de manière intelligente pendant la période de grossesse. Cela s’explique par le fait que les poissons gras peuvent présenter un risque, notamment s’ils sont crus. En effet, ils peuvent contenir des métaux lourds qui pourraient potentiellement traverser la barrière placentaire et nuire au développement du fœtus. Cependant, pas de panique, les bénéfices des acides gras oméga-3 prévalent généralement sur les risques (5).

Vous l’aurez compris, pour éviter tout risque et profiter pleinement des bienfaits de ces acides gras, vous devez les consommer avec attention. Certains poissons contiennent des contaminants tandis que d’autres sont fortement conseillés.

Pour bénéficier d’un bon apport d’oméga-3 à travers les aliments, vous devez privilégier le thon pâle en conserve. Le maquereau roi, la truite, le saumon, les sardines et le hareng sont également conseillés. Le maquereau bleu, l’huile de lin, les fèves de soya et les noix de Grenoble sont aussi d’autres options intéressantes à considérer.

Quid des compléments alimentaires ?

Dans certains cas spécifiques, un médecin peut conseiller un apport en oméga-3 par le biais de compléments alimentaires. En effet, il est primordial de prendre les compléments alimentaires en accord avec un professionnel de la santé. Cela est particulièrement vrai pour les femmes enceintes ou celles qui allaitent.. Chez Beauty and Wild, nous mettons à votre disposition des compléments qui sont élaborés dans le strict respect des normes en termes de qualité. Ces compléments peuvent être utilisés pour remédier à une carence en acides gras oméga-3.

Un autre point important à considérer ici est la posologie. Vous devez impérativement vous référer aux prescriptions de votre médecin. À défaut d’une prescription spécifique, il faudra vous fier à la notice d’utilisation inscrite sur le produit. Gardez à l’esprit qu’il ne faut pas excéder 300 mg par jour pour une femme enceinte.

Oméga-3 et grossesse : Ce qu’il faut retenir

Les oméga-3 jouent un rôle important pendant la grossesse. Ils contribuent non seulement à améliorer le bien-être chez la maman mais aussi à préserver la santé du fœtus. Néanmoins, pour bénéficier des avantages de ces acides gras, il faudra les consommer avec le plus grand soin. Les aliments présentés ci-dessus vous aideront à maintenir un bon apport en acides gras oméga-3. Mais, vous pouvez également opter pour des compléments alimentaires comme ceux proposés par Beauty And Wild. Veillez toutefois à respecter la posologie recommandée et en cas de doute, n’hésitez pas à contacter un médecin.